Un test ADN pour reconnaître son père

Beaucoup de femmes accouchent célibataires, par choix ou non. Si le père n’a pas reconnu l’enfant à la naissance, celui-ci peut recourir au test ADN pour le retrouver. Pour cela, l’enfant et le présumé père doivent effectuer ensemble le test pour établir la filiation. L’enfant peut demander le test dans le cadre juridique ou non.

Comment faire un test ADN ?

Si vous souhaitez simplement connaître qui est votre père, vous pouvez commander un kit de test ADN sur Internet. Pour cela, il faut que le présumé père indiqué par votre mère accepte de faire le test avec vous. De nombreux laboratoires en ligne tels www.pro-paternite.com proposent un kit facile à utiliser à domicile. Il suffit de prélever un échantillon de salive à l’intérieur de la joue, avec un écouvillon. Vous devez ensuite retourner le kit au laboratoire et attendre quelques jours pour obtenir le résultat. Si vous souhaitez faire le test dans un cadre juridique, il faut faire appel à un avocat. C’est surtout le cas lorsque la mère veut obliger le père à prendre ses responsabilités quant à l’entretien et à l’éducation de l’enfant. Par ailleurs, la mère comme l’enfant (s’il est majeur) peut demander un test ADN devant le tribunal pour faire valoir le droit de celui-ci et figurer parmi les héritiers de son père.

En quoi consiste le test ADN ?

Ce test consiste à comparer les codes génétiques d’une personne. Il ne laisse aucune place au doute. Le résultat est soit positif soit négatif. La filiation entre le présumé père et l’enfant peut être prouvée jusqu’à 99%. Dans le cas contraire, le résultat est nul. Pour optimiser le résultat, il est également possible de faire participer la mère au test. Ainsi, on écarte les 50% des ADN venant de la mère. Il reste à comparer les 50% des ADN venant du père de l’enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *